Café fait au Québec

Il y a de ça presque 10 ans (!), je réfléchissais au projet du Tassé et suis un jour arrivé à la question du café : dans un esprit d’achat local, comment être cohérent quant au choix des grains à infuser puisque le café ne pousse pas au Québec?  Le choix s’est imposé de lui-même, j’allais offrir au Tassé que du café équitable afin d’avoir un effet positif localement, ailleurs dans le monde.  Comme on sait, le café est importé « vert » des pays producteurs.  Il faut ensuite le cuire, le torréfier, pour le rendre consommable, infusable.  Dans un soucis de cohérence, j’ai choisi de faire affaires avec le torréfacteur le plus près physiquement du Tassé, soit cafe-vrac.com, situé à Beauvoir en banlieue de Sherbrooke, à à peine 5 minutes de notre place.  On m’offrait dès lors un café torréfié de façon artisanale, toujours frais cuit, une promesse qui distingue l’entreprise depuis sa fondation il y a près de 20 ans.

Dans notre quête du café idéal, à force de recherches et de découvertes, nous avons un jour goûté un café dit de 3e vague, sélectionné scrupuleusement et torréfié scientifiquement par la montréalaise Kittel – Compagnie de café, projet du Sherbrookois d’adoption Guillaume Kittel-Ouimet.  C’était à l’automne 2014, les grains provenaient d’Éthiopie, de la région de Sidamo et goûtaient le bleuet cuisiné et le citron de Meyer.  Une révélation!  Kittel s’avérait à ce moment être le torréfacteur 3e vague situé le plus près physiquement du Tassé.  C’est complètement conquis par ce type de cafés que nous avons décidé de lancer les commandes de café 3e vague : 1 fois par mois, nous commandons les grains torréfiés par des artisans dévoués de partout au Canada.  Puisque l’offre québécoise était limitée à ce moment-là, et parce qu’on ne voulait pas acheter aux États-Unis pour plusieurs raisons, nous nous étions alors donnés une norme canadienne.  5 ans plus tard, les micro-torréfacteurs québécois sont nombreux et n’ont absolument rien à envier à leurs homologues canadiens : POURQUOI DONC AUJOURD’HUI ACHETER UN CAFÉ SUR LA CÔTE OUEST CANADIENNE, par exemple, et LUI FAIRE VOYAGER 5000 KM EN PLUS QUAND L’EXPERTISE EST AU QUÉBEC?  C’est pour cette raison qu’à compter de septembre 2017, nous nous engageons à n’acheter que des cafés torréfiés au Québec.  En lice pour la prochaine commande : Torréfacteur de Café Kaito.